AccueilSculptures contemporainesTableaux du peintreExpositions de peinturesBiographieContacter l'artiste peintre
 

La géométrie de la peinture à l'huile

Peindre un tableau avec de la peinture à l’huile n’est pas qu’une question de matière ou de couleurs. La peinture de tableaux, quelle que soit la simplicité apparente, cache toujours un jeu de création, un mariage de gestes du peintre avec des trucs et des astuces qui font la réussite finale d’un tableau à l’huile.

 

L’espace de la toile et le peintre

L’artiste peintre joue généralement avec l’espace de la toile. Le peintre contemporain joue avec les verticalités et les horizontalités de son tableau. A ce titre, l’un des premiers gestes d’un peintre, peut être de dessiner sur la toile même qui accueillera sa peinture à l’huile, les bases verticales et horizontales. De la sorte, l’artiste peintre peut délimiter des zones, diviser des espaces, créer ses premiers plans, etc.

 

Une peinture de tableau moderne

Pour peindre un bois très moderne, le peintre contemporain crée ensuite d’autres espaces verticaux en appliquant directement de la peinture à l’huile de couleur blanche par exemple, sous la forme de lanières verticales, espacées. Ces espaces verticaux vont devenir les troncs d’arbres du bois, et les lanières blanches le fond du tableau.

 

Le peintre moderne va continuer à jouer avec la géométrie verticale de sa peinture de tableau, en complétant d’une autre couleur ce vide et l’espace inférieur horizontal qui deviendra la terre de la forêt. Pourquoi ne pas créer des troncs bleu turquoise par exemple, ou un mélange de bleu turquoise et de terre de sienne pour obtenir un vert particulier… ?

 

Le jeu de l’artiste peintre

C’est alors que l’artiste peintre moderne pour jouer avec l’horizontalité de sa peinture en créant des buissons juste sur la ligne du tiers inférieur, horizontalement donc, et derrière les troncs de couleur turquoise, par-dessus le blanc du fond. Une peinture à l’huile terre de sienne sous les buissons, le tiers de leur hauteur, derrière les troncs également. Puis enfin, la terre du bois tirant sur un ton plus clair, en dessous.

 

La finition du peintre contemporain

Dans un dernier temps, le peintre moderne ne va peindre les pleins qu’à cet instant, et délimiter les troncs verticalement avec une couleur à peine plus foncée que la terre et plus claire que celle sous les buissons. Pour casser la verticalité du haut, pour calmer l’œil, le peintre pourrait faire quelques petites branches dans le blanc qui est habillé de quelques touches de gris verts, de ci et de là.

 

Cela est un bel exemple de jeu avec la géométrie et les couleurs d’une peinture très moderne.

A vos couteaux !

Commentaires

Code de confirmation : captcha

Recherche

Le peintre vous suggère

Okikado - Site d'encheres